Esu parle sur la connexion avec le créateur

Esu, j’ai l’impression qu’il est temps de parler des niveaux de connexion avec Christ Michael et la Source créatrice. Je vois une déconnexion entre la connaissance prédéterminée d’éléments de toute la création et le plan du choix de l’homme. Parlez de cela, si vous le voulez.

Jess, il est temps de reprendre la parole. Je vois que tu as des questions au sujet de ce que d’autres ont dit, et je pense qu’il est bon de préciser l’étendue de la connexion de l’homme avec son créateur. Nous vous avons dit que l’homme est une extension de son créateur. Il est conçu pour vivre cette étape de la création dans l’immédiat. Les perceptions physiques de l’homme ont été développées pour examiner ses interactions au sein de ce niveau de compréhension.

L’homme sur la terre tel que vous le percevez est impliqué avec son entourage à la fois de manière passive et active. Il prend des décisions sur la façon de se connecter avec sa situation, en plus d’évaluer constamment comment il doit ajuster ses réactions pour rester en équilibre avec la batterie de défis auxquels il est confronté. Il se perçoit lui-même comme choisissant sa route selon sa capacité à évaluer ses options.

C’est, en effet ce qui se passe sur un seul niveau de sa conscience de lui-même. Il a choisi de s’incarner ici dans ce niveau de dimension pour expérimenter et apprendre. La meilleure façon de le faire est en essayant et en se trompant. Afin d’apprendre la méthode la plus efficace pour mener à bien la vision de Christ Michael, il doit explorer. Pour être aligné avec le but du créateur, cependant, il doit aussi garder à l’esprit l’intention de son créateur puisqu’il s’agit d’explorer. Les choix réfléchis sont habituellement plus en équilibre avec les buts spirituels.

L’homme trouve que les émotions colorent ses choix et ses actes. Les émotions sont basées sur les souvenirs des expériences passées, avec des résultats positifs et négatifs pour informer des choix récurrents. Il cherche à éviter l’inconfort et à aller de l’avant avec facilité et plaisir. Ses actions sont programmées, en un sens, par les exemples précédents. Ce processus implique de choisir, mais il est également conditionné par les idées préconçues. Les choix ne sont pas complètement indépendants des résultats des différentes actions.

Les choix ne sont jamais sans contexte. L’homme doit examiner les possibilités pour déterminer ce que devrait être sa ligne de conduite. Enquête et analyse jouent un rôle dans ce discernement, tout comme l’expérience et l’instinct. Les décisions ne sont pas des incidents distincts, mais sont construites sur une séquence de résultats antérieurs qui façonnent le nouveau choix.

Il est vital que l’homme se rende compte de la complexité de la prise de décision. Il doit se rendre compte qu’il s’appuie sur ses expériences et ses acquis d’informations à mesure qu’il façonne une route vers un nouveau résultat. Il doit également être conscient que ses ses expériences passées colorent ses perceptions, et que les données qu’il a enregistrées ne sont pas complètes. Son but est de faire des choix qui sont aussi informés et complets que possible. Cela lui permet d’avoir un jugement plus équilibré.

Ce contexte doit ensuite, en outre être mesuré en fonction de ses paramètres spirituels. Toute décision doit finalement être évaluée en fonction de son alignement avec le but du créateur. La vision du créateur implique tous les aspects de sa création, et les décisions de l’homme devraient incarner cette nature intégrante. Aucune décision n’est sans conséquences dans l’expérience de l’homme sur la terre.

Ce processus décisionnel est construit selon le type d’incarnation de l’homme. Il perçoit l’histoire comme étant linéaire et l’espace comme ayant une largeur. Cette perception lui donne des outils pour déterminer son existence d’expérimentation. Sa conscience et ses connaissances sont définies dans ses conditions tridimensionnelles, bien que sa nature spirituelle se déplace à une fréquence vibratoire plus élevée que ce qui a précédemment défini sa compréhension.

Il s’agit d’une dichotomie. L’analyse de l’homme est en transition, même quand il n’est pas au courant de l’expansion des facteurs qu’il doit maintenant examiner. C’est pourquoi les décisions qui étaient précédemment en vigueur sont maintenant défaillantes et conduisent à une désinformation. Il faut une nouvelle stratification de perception, avec un réglage de certains aspects selon les nouveaux composants spirituels alors que d’autres tombent dans la routine et l’habitude.

Cette superposition n’est pas accidentelle. La nature de l’ascension permet aux ascendants de mieux comprendre et discerner la nature spirituelle plus complète de leur expérience. Christ Michael Aton a déterminé que la terre ascensionnerait, et les effets de ce changement deviennent évidents. Les choix de l’homme restent libres par expérience, mais leur contexte évolue.

En ce sens, on peut dire que les libres choix de l’homme sont prescrits dans un modèle établi. Les paramètres qu’il perçoit comme déterminant le positif et le négatif, réussis ou non, sont prédéterminés. La nature du succès a été créée ainsi, avec la définition du succès prévu pour répondre à un idéal universel. Le processus de choix a été conçu pour fournir un aperçu des expériences indépendantes, bien que les résultats finaux fussent déjà prévus. A mesure que l’homme ascensionne, il en apprend plus sur ce système complet qui utilise son exploration comme une seule couche. Il commence à voir que les décisions individuelles sont nécessaires à son existence physique, mais aussi que ses actions dans son ensemble doivent s’inscrire dans une vision universelle large.

Maintenant il est temps que l’homme commence à voir cette superposition de choix et de but. Il est clair que son rôle est de prendre conscience de cette vision plus large de son existence. Les choix de l’homme doivent maintenant être tempérés par un but et une perception nouvelle. Ils doivent faire partie intégrante d’un plan plus large pour l’ascension de la terre.

L’homme appartient à son créateur. Sa connexion est complète, qu’il s’en rende compte ou non. Votre rôle devrait être de l’aider à comprendre cette prise de conscience.

ESU

Traduction française : Marie-Louise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-spam: complete the taskWordPress CAPTCHA